IMG_7564.JPG

Spectacle

Projet de création 2024

Le Bruit des cimes
titre provisoire
pièce sonore et acrobatique

Note d'intention

La genèse du projet

Depuis 2017, nous avons créé sept installations sonores. Sept projets créés in situ, pensés pour entrer en résonance avec des lieux réels (une friche industrielle, un village, un parc...) ou encore des territoires imaginaires comme le Paris des Trois Mousquetaires ou l'Arkansas du Magicien d'Oz.


Si chacun de ces projets était singulier puisque créé sur mesure, plusieurs axes de recherche ont traversé ces différentes créations : l'exploration sonore, la cartographie d'un écosystème sonore, le field recording (ou enregistrement de terrain), la frontière entre fiction et réalité.


Aujourd’hui, nous ressentons le besoin d’une nouvelle étape dans notre processus de création : mettre en scène des récits dans le paysage, expérimenter le direct, l’aléatoire, créer la surprise et habiter nos créations en conviant un art vivant qui nous passionne depuis longtemps , les arts du cirque.


Nous nous engageons donc dans une nouvelle aventure : la création d'une pièce  radiophonique et acrobatique.

 

 

IMG_7593.JPG

Un récit choral : les grands jours
Depuis quelques années, au fil de nos projets d'installations sonores et de nos rencontres, nous enregistrons des voix, des témoignages pour documenter notre travail d'exploration sonore.

 

Certains de ces enregistrements sont très courts, des bribes de récits saisis sur le terrain qui sont venus alimenter le travail d'écosystème sonore que nous avons mené dans certains projets d'installations sonores. Parfois, ces fragments viennent fusionner avec le son de terrain pour créer une poésie nouvelle. Et de certaines rencontres sont nés des récits plus longs, des récits intimes qui nous ont touchés parce qu'ils font écho à des questions de société, qu'ils sont des témoignages d'expériences hors du commun, des exemples qui ouvrent une autre voie. Ces récits, nous les avons gardés précieusement et nous les avons réunis dans un répertoire que nous appelons " Petite histoires et Grands jours " et qui a vocation à être enrichi au fil des années.


Si ces expériences sont très diverses, elles ont comme point commun un basculement, un jour après lequel rien n'a été pareil : l'aboutissement d'une longue quête, une prise de conscience qui entraîne une rupture dans le quotidien.... Ce moment dans le récit, nous l'appelons " Le Grand Jour".


Nous souhaitons puiser dans ce répertoire pour créer un récit choral qui croisera deux à trois histoires et mettra en parallèle plusieurs « grands jours », dans une même temporalité. Ces récits seront aussi très ancrés dans le paysage, dont certains éléments (un arbre, une maison) seront centraux dans le récit.


L'un des enjeux de notre travail de création sera de faire dialoguer plusieurs langages pour porter ce récit : les enregistrements sonores, les performances circassiennes et l'ancrage dans le paysage.

L'exploration sonore de lieux inaccessibles
Explorer avec les oreilles, c'est une envie d'appréhender le monde d'une manière singulière.


Nous nous rêvons explorateur en essayant d'aller dénicher des endroits inexplorés, de collecter de la matière sonore dans des lieux difficiles d'accès. L'un des enjeux de notre travail est de parvenir à retranscrire l'émotion qu'on peut ressentir dans  ces explorations, à partager ce frisson avec le public pour qu'il devienne lui-même explorateur, par exemple en lui faisant écouter des enregistrements en direct.
Parmi ces lieux inaccessibles, l'un d'entre eux nous intéresse particulièrement : la cimes des arbres.
Qu'entend-on tout en haut des arbres ? Quel est l'écosystème sonore de la canopée ? Quelles
rumeurs de l'activité humaine perçoit-on de là-haut ?
Quel est le bruit des cimes ?

La place de l'art vivant

Le duo d'acrobates Hugo Legendre et Maëlle Degroote fera partie de l'aventure de ce
spectacle. Leur présence répond à plusieurs enjeux :

  • créer une performance acrobatique qui portera le récit et s'appuiera sur les lignes du paysage (la verticalité des arbres, la ligne d'horizon comme points d'appui...)

  • créer la surprise, en imaginant des irruptions dans le paysage

La forme déambulatoire
Nous imaginons emmener le public dans différents points du site de jeu pour pouvoir jouer pleinement avec différentes composantes du paysage, multiplier les points de vue.


Nous porterons une attention particulière au placement du public dans chaque point fixe pour créer des tableaux et des conditions propices à une écoute intimiste.

 

Un canevas adaptable à chaque espace
Le spectacle sera en partie adapté à chacun des lieux dans lequel il jouera pour être en adéquation avec le paysage. Néanmoins, l'objectif de ce travail de création est de créer un canevas qui pourra être déployé à chaque représentation.


Pendant la diffusion du spectacle, une phase de repérage précèdera la représentation (arrivée à J-3 par exemple) pour permettre cette adaptation.